Journal International de Victimologie

La Revue scientifique de victimologie et traumatisme psychique depuis 2002 - ISSN 1925-721X

Vendredi
24 Mars 2017
Taille du texte
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

JIDV 23

Tome 8, numéro 2-2010

 

E-fraud: exploring its prevalence and victim impact

E-fraud: exploring its prevalence and victim impactAux Pays-Bas, le Board of Police Chiefs a mandaté INTERVICT pour mener à terme une étude exploratoire portant sur l’impact de la fraude sur les victimes, y inclus les fraudes par Internet. Il a été décidé de procéder à la recherche en ayant recours à des focus groupes composés de victimes de formes diverses de fraude. Dans cet article, nous présentons les résultats issus de deux cas de figure : d’une part, les fraudes par Internet organisées à partir du Nigeria, des fraudes où, par exemple, il est demandé aux victimes de faire des avances de fonds pour des raisons plurielles ; et, d’autre part, nous étudions les fraudes qui ciblent précisément les usagers de sites de rencontres. JIDV 23 (Tome 8, numéro 2- 2010)          En cas de problème, contacter ...

Numéro spécial sur les victimes de crimes en col blanc (crimes économiques)

Note des utilisateurs: / 8
MauvaisTrès bien 
JIDV 23 (Tome 8, numéro 2- 2010) - Louise Fines (Canada)  VERSION PDF  Auteur Criminologue, Ph.D. École de criminologie, Université de Montréal, professeur à temps partiel, Université d'Ottawa Pas un jour sans que les crimes en col blanc ne fassent la une des médias à l’échelle planétaire : conflits d’intérêt des banques en position de privilégier certains clients au détriment de certains autres, trafic d’influence pour sécuriser sa cote à hauteur des marchés ; plate-forme pétrolière à la dérive ; désastre dans les mines ; corruption systémique... Pour mémoire, « le crime en col blanc tue », et les victimes, si elles essuient des pertes financières importantes, n’en sont pas moins susceptibles de subir des torts considérables au plan physique et psychique. En outre, la destruction de l’environnement par de grandes compagnies lucratives n’a pas fini de secouer des communautés entiè...

Le jeu de la dénonciation et les victimes des crimes en col blanc

Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Le jeu de la dénonciation et les victimes des crimes en col blancLe processus de la dénonciation (whistleblowing) n’échappe pas aux nombreux paradoxes qui caractérisent les crimes en col blanc. De nombreux obstacles à l’interne et à l’externe limitent la dénonciation des crimes qui se commettent au quotidien et à grande échelle au sein d’organisations politiques, économiques, juridiques, gouvernementales et sociales. En dépit d’un regain d’intérêt pour la surveillance sous toutes ses formes à l’échelle nationale et internationale, ce qui se passe au sein de l’organisation est marquée au sceau de l’opacité, souvent au détriment de nombreuses victimes. Aussi, la fécondité de s’intéresser au processus de la dénonciation, dans le cas des crimes en col blanc, réside en particulier dans la possibilité de comprendre et d’expliquer les motivations des dénonciateurs à l’aune des résultats escomptés pour les victimes potentielles ou réelles. En l’occurrence, en ciblant le jeu de la dénonciation (les acteu...

Reflections upon the Limits of a Concept: ‘victims’ and corporate crime

Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Reflections upon the Limits of a Concept:  ‘victims’ and corporate crime Dans cet article, nous cherchons à comprendre si l’intérêt récent de la criminologie à l’endroit des victimes peut et doit être appliqué aux victimes de la criminalité des entreprises (corporate crime). En l’occurrence, l’article est divisé en quatre parties. Dans la première, nous ciblons la victimisation dans un contexte [d’économie] néolibéral[e] et nous nous intéressons à la manière dont ce contexte a redéfini les victimes de crimes, les entreprises et par ailleurs, les victimes des activités illégales de ces entreprises. Ensuite, nous présentons un ensemble de données et de faits probants concernant la victimisation en matière de crimes en col blanc, éléments qui mettent en évidence que des considérations telles que le genre, la race et le niveau socio-économique jouent un rôle dans le fait d’être ou non une victime, un constat qui souligne le lien existant entre, d’une part, la victimisation et, d’autre part, la vulnérabilité structu...

Victims of economic crime

Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 
Victims of economic crimePar définition, l’activité économique constitue un effort humain et social dévolu au bien-être collectif. Quand, parmi des bénéfices plus ou moins quantifiables, une telle activité cause du tort à autrui et génère des victimes, des stratégies sont développées pour tenter de restaurer la pureté et l’apparente immuabilité de la définition proposée plus tôt. Cet article passe en revue un certain nombre de ces stratégies, lesquelles favorisent la dissimulation, le gommage ou encore l’occultation achevée des victimes de crimes économiques.JIDV 23 (Tome 8, numéro 2- 2010)   ABSTRACT  Economic initiative may cause benefits while simultaneously generating harm and victims. When victimisation is the outcome of economic enterprise, strategies of denial,concealment or erasure are put in place. This paper discusses a number of such strategies. Economic crime, here, is described as power crime, namely crime committed by actors such as states,cor...

Victims of economic crime-on a grand scale

Note des utilisateurs: / 9
MauvaisTrès bien 
Victims of economic crime-on a grand scaleCet article se déploie suivant une prémisse des plus fondamentales, à savoir que les victimes de crimes en col blanc expérimentent aussi [par comparaison avec les victimes de crimes plus traditionnels] des conséquences désastreuses et fort dommageables pour elles, notamment parce que les effets se font parfois sentir dans le long terme. Par ailleurs, nous notons que les victimes de crimes en col blanc ont été relativement ignorées dans le champ de la victimologie. En l’occurrence, dans cet article, nous nous intéressons aux multiples formes de victimisation qui ont été générées par la crise économique et le désastre financier des derniers mois, tous deux d’une ampleur sans précédent. L’importance de bien comprendre ce type particulier de victimisation, et surtout la nécessité d’y répondre de la manière la plus efficace possible, constituent précisément les points d’ancrage de notre argumentation.  JIDV 23 (Tome 8, numéro 2- 2010) &...

Economic crime and victimology a critical appraisal

Note des utilisateurs: / 6
MauvaisTrès bien 
Economic crime and victimology a critical appraisalThe harms associated with economic crime affect what critical victimologists describe as the victims we ‘do not see’. This paper will explore what is known about victimisation from a range of economic criames focussing, for reasons of space, on serious financial frauds, environmental, safety and consumer crimes. It will argue that, on the basis of existing information about these crimes, victimisation is widespread, most probably exceeds that for ‘conventional’ crime and can take the form of repeat and multiple victimisation. Furthermore, patterns of victimisation can be related to broader patterns of global, socio economic, gender and age inequalities. This has significance for attempts to develop a critical victimology of economic crime.   JIDV 23 (Tome 8, numéro 2- 2010)   Auteur   Hazel Croall, Professor Emerita, Glasgow Caledonian University Institute for Society and Social Justice Research School of Law and Social Sciences,&nb...

De la nécessité de traiter les crimes économiques et les victimes sous l’angle des crimes en col blanc : complicités, cover-up, conflits d’intérêts et autres mouvements du pouvoir

Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 
De la nécessité de traiter les crimes économiques et les victimes sous l’angle des crimes en col blanc : complicités, cover-up, conflits  d’intérêts et autres mouvements du pouvoir Parce que les conditions structurelles qui génèrent les crimes économiques sont les mêmes que celles qui donnent naissance aux crimes en col blanc, parce que les infracteurs présumés et leurs complices sontles mêmes, et qu’ils agissent à l’intérieur des mêmes réseaux, parce que lesvictimes sont les mêmes et parce qu’elles subissent des torts similaires, il apparaît nécessaire de tenir compte des avancées conceptuelles, épistémologiques, ontologiques et théoriques qui ont marqué l’étude des crimesen col blanc, ces dernières décennies, pour mieux comprendre et expliquer les crimes économiques. Ce choix de recherche devrait permettre de mieux saisir la nature des conduites à l’étude, l’ampleur des conséquences pour les victimes etles groupes à risque ainsi que les moyens dont les victimes disposent pour obtenir réparation. Une typologie des crimes en col blanc (et des victimes qui en résultent) est présentée afin de mettre en lumière le jeu des ...

 Numéro en cours: Gratuit 

Anciens numéros : 

Tarif Étudiant:  2 euros ou 3$ par article
Tarif Normal:  3,9 euros ou 5$ par article   

ABONNEMENT POUR LES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES :

  

Agenda

 

L’Intime, le Privé, le Public, une clinique du Lien et de l’Effraction…

CONGRES DE HYERES 2017 les jeudi 18 et vendredi 19 Mai 2017 à HYÈRES LES PALMI...

 

Adolescents délinquants et leurs parents

Les adolescents délinquants correspondent à une pluralité de logiques psychiques e...

Le JIDV en quelques mots

Le Journal International De Victimologie est reconnu comme REVUE QUALIFIANTE PAR LA 16ème SECTION (PSYCHOLOGIE) DU CONSEIL NATIONAL DES UNIVERSITÉS (CNU) français.
La revue a signé un contrat avec EBSCO Publishing, ce qui permet une indexation de la revue dans des centaines de bases de données en criminologie, sciences sociales et humaines, et psychiatrie. 
Créé en 2002, le Journal International de Victimologie (JIDV) est une revue scientifique dotée d’un comité de pairs (peer-reviewed). Cette revue a pour vocation de diffuser le plus largement possible les résultats de recherches et de pratiques sur le sujet de la victimologie par le biais de l’Internet (www.jidv.com). Il y a 2 numéros par an. Le JIDV s’adresse donc à toutes les personnes travaillant avec des victimes, quel que soit leur pays, leur discipline (criminologie, psychologie, sociologie, anthropologie,…) et leur école de pensée.
Le Journal International de Victimologie est la propriété de H4 Éditions, Inc. (Québec, Canada)