Journal International de Victimologie

La Revue scientifique de victimologie et traumatisme psychique depuis 2002 - ISSN 1925-721X

Vendredi
24 Mars 2017
Taille du texte
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Home Archives Par numéro JIDV 34 Portrait sociodémographique et anamnestique des enfants placés sous la protection de la jeunesse et qui reçoivent des médicaments psychotropes

Portrait sociodémographique et anamnestique des enfants placés sous la protection de la jeunesse et qui reçoivent des médicaments psychotropes

Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 
AddThis Social Bookmark Button

 

 

Desjardins, J., Lafortune, D. & Cyr, F. [Québec, Canada]


Julie Desjardins, Ph.D., psychologue, Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval, Centre jeunesse de Laval, Université de Montréal.

Denis Lafortune, Ph.D., professeur titulaire, directeur de l’École de Criminologie, Université de Montréal. 

Francine Cyr, Ph.D., professeure associée, Département de psychologie, Université de Montréal.

 

Résumé


De nombreux cas d’enfants victimes de maltraitance sont rapportés chaque année aux autorités responsables de leur protection. Ces enfants cumulent plusieurs facteurs de risque qui contribuent au développement de psychopathologies. Ils sont de plus en plus nombreux à recevoir des médicaments psychotropes afin de traiter leurs difficultés. L’objectif de cette étude est de préciser les caractéristiques sociodémographiques et anamnestiques des enfants placés et qui reçoivent des médicaments psychotropes. Ces variables ont été mesurées à l’aide de questionnaires remplis par les éducateurs et d’une analyse du dossier, à partir d’un échantillon de 101 enfants hébergés hors d’un milieu familial. Les sujets médicamentés (n = 71) ont été comparés aux non médicamentés (n = 30). Les résultats indiquent que les uns et les autres ont vécu des stresseurs psychosociaux similaires avant leur placement (négligence, abandon par un des parents, abus). Par contre, les enfants placés qui reçoivent une psychopharmacothérapie ont été retirés de leur milieu familial à un plus jeune âge et ils ont connu plus de changements de milieu de vie avant l’âge de 6 ans. De plus, l’exposition à la violence conjugale a été plus fréquente chez ces derniers


Mots-clés : Psychopharmacothérapie, enfants, Protection de la jeunesse, traumatismes


Out-of-home care and psychopharmacotherapy : A sociodemographic and anamnestic portrait of children living in therapeutic foster care and group homes


Abstract


This article seeks to identify the sociodemographic and anamnestic characteristics of children receiving psychotropic medication. These variables were measured through the use of questionnaires completed by educators, and by case analysis from a sample of 101 children living outside their family environment. Medicated youths (n = 71) were compared to non-medicated ones (n = 30). The results indicate that both groups experienced psychosocial stressors prior to their placement (neglect, abandonment by a parent, abuse). However, foster children who received psychopharmacotherapy were removed from their home at a younger age, and experienced more family life changes before the age of 6, in comparison to non-medicated children. In addition, exposure to domestic violence was more frequent in the non-medicated group.


Key-Words: Psychopharmacotherapy, children, Youth protection, trauma


 

Télécharger l'article au complet en PDF




En cas de problème, contacter  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.     

Mis à jour ( Samedi, 18 Février 2017 16:13 )  

 Numéro en cours: Gratuit 

Anciens numéros : 

Tarif Étudiant:  2 euros ou 3$ par article
Tarif Normal:  3,9 euros ou 5$ par article   

ABONNEMENT POUR LES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES :

  

Agenda

 

L’Intime, le Privé, le Public, une clinique du Lien et de l’Effraction…

CONGRES DE HYERES 2017 les jeudi 18 et vendredi 19 Mai 2017 à HYÈRES LES PALMI...

 

Adolescents délinquants et leurs parents

Les adolescents délinquants correspondent à une pluralité de logiques psychiques e...

Le JIDV en quelques mots

Le Journal International De Victimologie est reconnu comme REVUE QUALIFIANTE PAR LA 16ème SECTION (PSYCHOLOGIE) DU CONSEIL NATIONAL DES UNIVERSITÉS (CNU) français.
La revue a signé un contrat avec EBSCO Publishing, ce qui permet une indexation de la revue dans des centaines de bases de données en criminologie, sciences sociales et humaines, et psychiatrie. 
Créé en 2002, le Journal International de Victimologie (JIDV) est une revue scientifique dotée d’un comité de pairs (peer-reviewed). Cette revue a pour vocation de diffuser le plus largement possible les résultats de recherches et de pratiques sur le sujet de la victimologie par le biais de l’Internet (www.jidv.com). Il y a 2 numéros par an. Le JIDV s’adresse donc à toutes les personnes travaillant avec des victimes, quel que soit leur pays, leur discipline (criminologie, psychologie, sociologie, anthropologie,…) et leur école de pensée.
Le Journal International de Victimologie est la propriété de H4 Éditions, Inc. (Québec, Canada)