Journal International de Victimologie

La Revue scientifique de victimologie et traumatisme psychique depuis 2002 - ISSN 1925-721X

Vendredi
24 Mars 2017
Taille du texte
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Home Archives Par numéro JIDV 34 Mécanismes Divergents des Thérapies Focalisées sur le Trauma ou Non Pour le Stress Post-Traumatique

Mécanismes Divergents des Thérapies Focalisées sur le Trauma ou Non Pour le Stress Post-Traumatique

Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 
AddThis Social Bookmark Button

 

Louise Gaston [États-Unis; Canada] 


TRAUMATYS, États-Unis & Canada


Mécanismes Divergents des Thérapies Focalisées sur le Trauma ou Non Pour le Stress Post-Traumatique

 

Résumé


Les études de neuroimagerie indiquent que le trouble de stress post-traumatique (TSPT) est associé à une augmentation de l’activité de l’amygdale et à une réduction de l’activité du cortex cingulaire antérieur (CCA).  Quoique les deux types de thérapie pour le TSPT, focalisée sur le trauma (FT) vs. non-focalisée (N-FT), ont été associées à court-terme à une rémission partielle du TSPT pour la moitié des sujets, des mécanismes divergents semblent être sous-jacents à leur efficacité. Avec les thérapies FT, les améliorations symptomatiques du TSPT ont été associées à une inversion du pattern usuel de réponses neuronales du TSPT non-traité : l’activation réduite de l’amygdale et l’activation accrue du CCA, suggérant une augmentation du contrôle top-down des émotions et de l’anxiété. Inversement, avec les thérapies N-FT, les améliorations symptomatiques ont été associées à la réduction conjointe de l’activation de l’amygdale et du CCA, suggérant une réduction de la réactivité bottom-up menant à un moindre besoin de régulation top-down. Comme la réduction de la réactivité émotive pourrait plausiblement consister en un mécanisme plus stable à long-terme (requérant moins de ressources pour être maintenues), il est suggéré que  les études futures vérifient si la réduction conjointe de l’activation de l’amygdale et du CCA est associée à des effets thérapeutiques durables.

  


Mots-clés : post-traumatique; cingulaire; trauma; exposition ; EMDR; dynamique  


Divergent Change Mechanisms in Trauma-Focused and Non-Trauma-Focused Therapies for Post-Traumatic Stress Disorder (PTSD)



Abstract


Both trauma-focused (TF) and non-trauma-focused (N-TF) therapies are associated with partial PTSD remission for about half of completers. However, there may be unique neural mechanisms underlying symptom reductions in TF vs. N-TF therapies. Multiple neuroimaging studies suggest that PTSD is associated with increased amygdala activation and decreased anterior cingulate cortex (ACC) activation, relative to healthy controls. In TF therapies, improvements in PTSD symptoms have been associated with a reversal of this pattern: reduced amygdala activation and increased ACC activation, which may indicate an increase in top-down regulation. In contrast, in N-TF therapies, improvements in PTSD symptoms have been associated with reductions in both amygdala and ACC activation, which may suggest reduced bottom-up reactivity and thus a lesser need for top-down regulation. As a reduction in bottom-up reactivity might plausibly represent a more stable, long-term mechanism of symptom reduction (requiring fewer active cognitive resources), it is suggested in this paper that future research should test the hypothesis that N-TF therapies are associated with longer lasting PTSD symptom reductions.



Key-Words: posttraumatic, trauma, exposure, EMDR, psychodynamic.  


L’auteur souhaite souligner les apports et révisions procurés Dr Ryan Smith, Ph.D., neuroscientifique et psychologue, au Département de psychiatrie, École de médecine, Université de l’Arizona, Tucson, États-Unis.


 

Télécharger l'article au complet en PDF (Version française)



Télécharger l'article au complet en PDF (Version anglaise)




En cas de problème, contacter  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.      

Mis à jour ( Samedi, 18 Février 2017 16:29 )  

 Numéro en cours: Gratuit 

Anciens numéros : 

Tarif Étudiant:  2 euros ou 3$ par article
Tarif Normal:  3,9 euros ou 5$ par article   

ABONNEMENT POUR LES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES :

  

Agenda

 

L’Intime, le Privé, le Public, une clinique du Lien et de l’Effraction…

CONGRES DE HYERES 2017 les jeudi 18 et vendredi 19 Mai 2017 à HYÈRES LES PALMI...

 

Adolescents délinquants et leurs parents

Les adolescents délinquants correspondent à une pluralité de logiques psychiques e...

Le JIDV en quelques mots

Le Journal International De Victimologie est reconnu comme REVUE QUALIFIANTE PAR LA 16ème SECTION (PSYCHOLOGIE) DU CONSEIL NATIONAL DES UNIVERSITÉS (CNU) français.
La revue a signé un contrat avec EBSCO Publishing, ce qui permet une indexation de la revue dans des centaines de bases de données en criminologie, sciences sociales et humaines, et psychiatrie. 
Créé en 2002, le Journal International de Victimologie (JIDV) est une revue scientifique dotée d’un comité de pairs (peer-reviewed). Cette revue a pour vocation de diffuser le plus largement possible les résultats de recherches et de pratiques sur le sujet de la victimologie par le biais de l’Internet (www.jidv.com). Il y a 2 numéros par an. Le JIDV s’adresse donc à toutes les personnes travaillant avec des victimes, quel que soit leur pays, leur discipline (criminologie, psychologie, sociologie, anthropologie,…) et leur école de pensée.
Le Journal International de Victimologie est la propriété de H4 Éditions, Inc. (Québec, Canada)